Frais de carburant : barème 2018 !

Publié par l’administration fiscale le 7 février 2018, le barème des frais de carburant 2018 est à appliquer sur les revenus 2017. Il permet de déduire des revenus 2017 les dépenses liées aux déplacements professionnels.

Qui est concerné ?

Ce barème concerne les entrepreneurs individuels et les sociétés civiles de moyens exerçant une activité artisanale, industrielle, commerciale ou agricole soumis, de plein droit ou sur option, au régime simplifié d’imposition et ayant opté pour une comptabilité super-simplifiée.
Il s’applique aux automobiles et aux deux-roues motorisés.

Les personnes morales sont exclues de la mesure.

Frais de carburant : fonctionnement

Cette mesure de simplification concerne :

  • les frais relatifs aux carburants (dépenses d’essence, gazole…)
  • consommés lors de déplacements professionnels.

Le barème ne tient pas compte des frais relatifs à l’entretien, la réparation, l’assurance ou l’amortissement du véhicule.
Le véhicule doit être d’usage mixte : professionnel et personnel. En effet, les véhicules destinés à un usage strictement professionnel bénéficient d ‘autres déductions fiscales et sont donc exclus de la mesure.

Les frais de carburant sont évalués sur une base forfaitaire selon un barème réajusté chaque année, en fonction du type de carburant et de la puissance fiscale du véhicule.

Barèmes 2018

Barème des frais de carburant pour les véhicules automobiles

Barème des frais de carburant pour les véhicules deux-roues motorisés

Exemple :
Un entrepreneur ayant parcouru, en 2017, 5 000 km à titre professionnel avec un véhicule automobile de 8 CV à motorisation diesel pourra déduire de son résultat fiscal, au titre des frais de carburant gazole :

5 000 x 0,100 = 500 €

La déduction est soumise à justification de l’utilisation effective pour l’activité professionnelle et de la réalité du kilométrage parcouru.

→ Accès au bulletin officiel des finances publiques-impôts.