Chauffeurs de taxi : les tarifs 2019

Les tarifs des taxis sont encadrés par la réglementation. En légère hausse cette année, la tarification des courses de taxi a été fixée par l’arrêté du 24 décembre 2018 publié au Journal officiel du 28 décembre 2018.
Pour 2019, le tarif minimum d’une course est fixé à 7,10 € pour tous les taxis (parisiens et non parisiens).

Tarification d’une course de taxi

Le tarif d’une courses de taxi comprend à la fois :

→ le prix de la prise en charge,
→ le prix de l’indemnité kilométrique,
→ le prix d’une heure d’attente ou de marche lente.

Les prix peuvent être arrondis au centime d’euro supérieur.

Tarifs plafonnés pour 2019

Pour l’année 2019, les montants applicables par les chauffeurs de taxis ne doivent pas dépasser les seuils qui suivent.

Le tarif de la prise en charge ne doit pas dépasser 4,10 €.
Le coût maximal de l’indemnité kilométrique (prix du kilomètre parcouru) est fixé à 1,10 €. Ce montant peut toutefois être majoré en cas de course de nuit, de course effectuée sur une route enneigée, de course imposant un retour à vide…
Le montant d’une heure d’attente ou de marche lente est fixé à 36,73 €.

Le tarif minimum d’une course de taxi, majorations et suppléments inclus, est fixé à 7,10 €.

Les tarifs sont calculés différemment à Paris, en banlieue et en province.

Zones et départements

Les montants maximum des courses de taxis dépendent de chaque département. Les tarifs sont fixés par arrêté préfectoral pour chaque département. Il existe plusieurs grilles de tarifs (A, B, C, et D) définies en fonction de l’horaire, des zones et des conditions de circulation.

À compter de la publication de ces arrêtés préfectoraux, les chauffeurs de taxis disposent d’un délai de deux mois pour modifier leurs tarifs.

Majorations et suppléments

Certaines majorations du prix du kilomètre parcouru sont possibles en cas de :

  • course de nuit (dans la limite de 50 %),
  • course qui impose un retour à vide ou qui dessert des zones périphériques ou extérieures au ressort géographique de l’autorisation de stationnement (dans la limite de 100 %),
  • course effectuée sur route enneigée ou verglacée (dans la limite de 50 %), à condition que des équipements spéciaux ou des « pneus hiver » soient utilisés,
  • course aux heures de pointe.

Les majorations course de nuit et course sur route enneigée ou verglacée ne sont pas cumulables.

Il n’existe plus de majoration possible pour la prise en charge dans une gare, un port ou un aéroport. Toutefois, des tarifs forfaitaires sont institués pour les courses directes entre Paris et les aéroports Roissy-Charles-de-Gaulle ou Paris-Orly.

Des suppléments sont prévus en cas de :

  • réservation immédiate ou à l’avance du taxi,
  • prise en charge d’une cinquième personne : + 2,50 € (taxis parisiens : + 4 €) ,
  • prise en charge d’animaux,
  • prise en charge de bagages suivant leur poids et leur encombrement : + 2 €.

Affichage des prix de la course de taxi

Le chauffeur de taxi doit apposer dans son véhicule une affichette indiquant les conditions tarifaires suivantes :

  • taux horaires et kilométriques,
  • montant de la prise en charge,
  • montant et conditions des suppléments,
  • montant et conditions des forfaits, s’ils sont applicables,
  • conditions dans lesquelles la délivrance d’une note est obligatoire ou facultative,
  • information selon laquelle le consommateur peut demander que la note mentionne son nom, ainsi que les lieux de départ et d’arrivée de la course,
  • information selon laquelle le consommateur peut régler la course par carte bancaire,
  • adresse de réclamation.

Ces informations sont rédigées en français, anglais et espagnol.

Règlementation de la note

Le chauffeur de taxi doit faire apparaître le détail des tarifs appliqués dans sa note de taxi.
La note de taxi doit nécessairement être fournie au client si le montant de la course est supérieur ou égal à 25 euros TTC
En-dessous de ce prix, la délivrance de la note est facultative, sauf si le client en fait la demande.

Le chauffeur de taxi doit conserver le double pendant 2 ans.

Mode de paiement d’une course de taxi

Le chauffeur de taxi est obligé d’accepter un paiement en espèces ou par carte bancaire.
Le chauffeur a uniquement le droit de refuser le paiement par chèque, dès lors que ce refus est indiqué sur la vitre extérieure du véhicule.

Le taxi doit obligatoirement être équipé :

  • d’un terminal de paiement électronique en état de fonctionnement,
  • d’une imprimante, connectée au taximètre, permettant l’édition automatisée de la note informant le client du prix total à payer.

→ Consulter la Fiche Pratique « Devenir chauffeur de taxi« .

Arrêté du 24 décembre 2018 publié au Journal officiel du 28 décembre 2018