Hausse du Smic : + 1,5 % au 1er janvier 2019

À partir du 1er janvier 2019, le salaire minimum interprofessionnel de croissance – Smic – horaire est revalorisé de 1,5 % passant à 10,03 € bruts, soit 1 521,22 € bruts mensuels pour 35 heures hebdomadaires.

Smic : revalorisation 2019

Au moins une fois par an, le montant du Smic est réévalué.
Pour l’année 2019, le nouveau montant horaire brut est porté à 10,03 euros (contre 9,88 euros depuis le 1er janvier 2018).
Le montant du Smic mensuel passe donc à 1 521,22 euros bruts (contre 1 498,47 euros en 2018), soit une revalorisation à + 1,5 % (contre 1,24 % au 1er janvier 2018).

Évolution du Smic depuis 2010

La hausse du Smic de 100 euros par mois annoncée par le Président de la République le 10 décembre 2018 ne correspondra pas à une augmentation du Smic net via une baisse des charges sociales, mais à une hausse de la prime d’activité couplée à la revalorisation annuelle du Smic brut. Des questions se posent encore quant à la forme que prendrait la revalorisation annoncée par le Président pour tous les salariés au Smic qui ne touchent pas la prime d’activité.

Le Smic en 4 points

Le Smic – salaire minimum de croissance – correspond au salaire horaire minimum en dessous duquel il est interdit de rémunérer un salarié.

  • À qui s’applique le Smic ?

Le Smic s’applique à tout salarié majeur.
Il peut également être pratiqué pour les apprentis et les jeunes salariés en contrat de professionnalisation, en fonction de leur âge et de la durée du contrat.
Un salarié de moins de 18 ans n’ayant pas encore 6 mois de pratique professionnelle dans sa branche d’activité peut percevoir un Smic minoré : au moins 80 % du Smic avant 17 ans et au moins 90 % du Smic entre 17 et 18 ans.

→ Ces minorations ne sont pas applicables lorsque le mineur justifie de 6 mois de pratique professionnelle dans la branche d’activité concernée. 

  • Le minimum conventionnel

Le minimum conventionnel est défini par la convention collective. L’employeur doit verser le minimum conventionnel s’il est supérieur au montant du Smic.
Si le minimum conventionnel est inférieur au Smic, l’employeur devra verser un complément de salaire afin d’atteindre le montant du Smic.

  • Sanctions

Tout employeur versant des salaires inférieurs au Smic est passible d’une amende de 1 500 € pour chaque salarié rémunéré dans les conditions illégales.

  • Revalorisation du Smic

Le Smic est revalorisé chaque année en fonction de 2 critères :

  • l’inflation mesurée pour les 20 % des ménages ayant les revenus plus faibles. (revalorisation au 1er janvier)
  • si l’indice des prix à la consommation atteint une hausse d’au moins 2 %  par rapport à l’indice constaté lors de l’établissement du dernier montant du SMIC (revalorisation en cours d’année)

Qu’est-ce que le minimum garanti ?

Le minimum garanti est un élément servant à l’évaluation des avantages en nature notamment dans le secteur des HCR – hôtels, cafés, restaurant, des frais professionnels et des avantages sociaux.
En principe revalorisé chaque année, le montant du minimum garanti a été très légèrement augmenté pour l’année 2019. Il est de 5 centimes de plus qu’en 2018, soit 3,62 €.

Le minimum garanti 2018 n’est pas connu à ce jour. Il était de 3,54 euros en 2017

Hausse de 2 % pour le plafond de la Sécurité sociale

Pour 2019, le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé de 2 % par rapport au plafond 2018. Le plafond mensuel de la Sécurité sociale s’établit donc à 3 377 euros (contre 3 311 euros en 2018).
Ce plafond est réévalué chaque année en fonction de l’évolution des salaires. Il sert de base de calcul à certaines cotisations et prestations sociales.

Les nouveaux plafonds de la Sécurité sociale à l’horizon 2019